Site estampillé vin-tourisme.com
Tour de France de la route des vins conçu par Jacques Chibois, et réalisé avec l'Association Vin Tourisme

Oustau de Baumanière Jean-André Charial

Anecdote :

 

Tout commence fin 1945, par la transformation d’un mas à l’abandon, l’Oustau de Baumanière, aux pieds du village des Baux-de-Provence, en un restaurant gastronomique. L’endroit est déserté à cette époque.

Jean-André Charial est né la même année que Baumanière qui a ouvert à Noël 1945. Il est le petit-fils du créateur de l’Oustau de Baumanière : Raymond Thuilier et le fils de sa fille Jeanne Savy-Thuilier épouse de Lucien Charial. Enfant, il a passé de nombreuses vacances dans le domaine du « Val d’Enfer » et en a gardé un souvenir ébloui.

Le père de Raymond Thuilier était cheminot. La compagnie de chemin de fer a alors confié la concession du buffet de la gare de Privas dans l’Ardèche à sa mère. Il a été élevé au milieu des fourneaux. Il  se lance dans cette aventure à 51 ans, dans ce lieu perdu, à l’entrée du Val d’Enfer à une époque où les établissements étoilées étaient implantés dans les villes et sur la Côte d’Azur. Raymond Thuilier invente un nouveau concept, le relais de charme, et bénéficie de cette période des Trente Glorieuses avec une économie en croissance et le développement de l’usage de l’automobile.

Jean-André Charial

 

********************************Anecdote :

L’auberge commence modestement, avec quelques tables, alors que Raymond Thuilier restaure concomitamment le mas, datant de 1634. Des chambres sont aménagées dans l’ancienne bergerie, et inaugurées en 1947, avec, parmi les premiers clients, un jeune adjoint au commissaire général du tourisme de 36 ans, Georges Pompidou, qui restera un ami et un fidèle. Raymond Thuilier, au cuisine, s’inspire des recettes de sa mère, ainsi que des plats des cuisiniers dont il a fréquenté les tables dans sa vie professionnelle précédente, comme Alexandre Dumaine à Saulieu, Fernand Point à Vienne ou la Mère Brazier à Lyon . En 1949, le restaurant d’Oustau de Baumanière obtient sa première étoile au guide Michelin. La deuxième est accordée en 1952, et la troisième et ultime étoile en 1954, une progression extrêmement rapide . Raymond Thuilier aménage également sur le même lieu une piscine et un cercle hippique3.

Des artistes découvrent l’endroit et le font connaître, tels le graveur et peintre Louis Jou, puis Marc Chagall, Pablo Picasso, Humphrey Bogart, Clark Gable, Sacha Guitry, Gérard Philippe, Albert Camus, Christian Dior. Durant l’été 1959, Jean Cocteau s’y installe pour 3 mois, pendant le tournage du Testament d’Orphée. Des personnalités de la politique suivent : son Altesse Aga Khan III, l’ex-président des États-Unis Harry Truman, René Coty, Winston Churchill, ou encore le Général de Gaulle, et même la Reine mère Elisabeth d’Angleterre . « Baumanière n’est pas une hôtellerie, c’est une récompense», écrit Frédéric Dard . En 1961, un deuxième hôtel-restaurant, la Cabro d’Or, plus accessible, est créé à neuf cents mètres, quelques décennies avant la mode des bistrots de grands chefs, en annexe de leur restaurant gastronomique principal.

En mars 1969, Raymond Thuilier appelle à ses côtés son petit-fils, Jean-André Charial, celui né cette année 1945 où l’aventure de L’Oustau de Baumanière a commencé. Ce petit-fils a fait l’HEC, et aide au départ son grand-père sur les tâches de gestion. Mais il décide quelques années plus tard d’entrer à son tour en cuisine, et effectue préalablement un passage chez les Frères Troisgros, Paul Bocuse, Paul Haeberlin et Alain Chapel. Il entreprend également un certain nombre de voyages comme en Inde et au Japon, qui lui donne la passion des épices. Une transition commence, qui va se heurter à la crise économique.

 

***************** anecdote

1976 : Hommage à Raymond Thuilier qui fête ses 80 ans chez Maxim’s le 2 Mars 1976. Pour la première fois cet établissement légendaire ferme ses portes au public.

1984 : L’Oustau de Baumanière entre dans l’histoire de la gastronomie. 30 ans au firmament, 30 ans de 3 Etoiles pour l’institution du Val d’Enfer. Une première.

 

Jean-André Charial
(Propriétaire)

Mas de Baumanière
13520 Les Baux-de-Provence

Tél. +33 (0)4 90 54 33 07

    Distinctions
  • Comité Mistral
  • Collège culinaire de France
  • Relais & Châteaux
  • Michelin - 2 étoiles
  • Les grandes tables du monde
  • Maître Cuisinier
  • Maître Restaurateur


Wine Tasting Voucher